L'affiche

 L'histoire
 A propos du film
 Zoom avant
 Liens
 Photos
 Critiques




SILENT RUNNING
(1971)

Silent Running (id.), 1971, Douglas Trumbull, Etats-Unis, Couleurs (Technicolor), Son : 70 mm 6-Track (70 mm) (Westrex Recording System) / Mono (35 mm).
Réalisateur : Douglas Trumbull.Durée : 1h29.
Sociétés de production : Michael Gruskoff Productions, Universal Pictures.
Distributeur : MCA/Universal Pictures.
Producteurs : Michael Gruskoff, Douglas Trumbull. Producteur associé : Marty Hornstein.
Scénario : Deric Washburn, Michael Cimino et Steven Bochco.
Directeur de la photographie : Charles F. Wheeler.Montage : Aaron Stell.
Casting : .
Décorateur de production : Marty Hornstein. Décorateur de plateau : Frank Lombardo.
Direction artistique : .
Assistant réalisateur : Brad H. Aronson.
Maquillages : Dick Dawson. Costumes : .
Effets spéciaux : Vernon Archer, John Dykstra, R.L. Helmer, Richard O. Helmer, Marlin Jones, James Rugg, Douglas Trumbull, Richard Yuricich.
Musique : Peter Schickele. Chansons de Joan Baez.
Interprètes : Bruce Dern (Freeman Lowell), Cliff Potts (John Keenan), Ron Rifkin (Marty Barker), Jesse Vint (Andy Wolf), Steve Brown (Drone), Mark Persons (Drone 2/Huey), Cheryl Sparks (Drone 1/Dewey), Larry Whisenhunt (Drone), Joseph Campanella (la voix du capitaine Berkshire), Roy Engel (la voix d'Anderson)...

 L'histoire

la suite d'une guerre nucléaire, toute forme de végétation sur Terre a disparu. Seul recours à ce cataclysme, le botaniste Freeman Lowell vit depuis huit ans à bord de la station spatiale "Valley Forge" où sont cultivés dans de grandes serres géodésiques les derniers spécimens botaniques de la flore terrienne existants, dans l'espoir de les réimplanter dans le futur. Sa mission consiste à leur apporter le plus grand soin au quotidien. Mais un jour, Lowell reçoit l'ordre de détruire l'intégralité du projet de conservation pour des raisons économiques...et de rentrer sur Terre.

Furieux, il s'opppose alors à ses supérieurs en refusant et prend le contrôle de la station. Tentant de sauver la végétation, il élimine ses trois assistants et plonge le vaisseau dans les anneaux gazeux de Saturne avec pour seuls et uniques compagnons deux robots, Huey et Dewey…


 A propos

Silent Running est un film s'inscrivant dans le courant écologique qui marque les années 70 tant dans la littérature S-F qu'au cinéma : déjà dans Soleil Vert de Richard Fleischer, un passage symbolique montrait les soins prodigués au dernier arbre sur la Terre. Distribué seulement en 1975, Silent Running œuvre pamphlétaire oppose la science à la nature de manière brutale. La protection des dernières espèces végétales est le sujet du film, l'ultime but, mais cette priorité ne fait pas l'unanimité… Tout au long du film les deux éléments vont s'affronter dans l'esprit de Freeman Lowell/Bruce Dern, le dernier scientifique qui n'aura qu'un seul recours : faire un choix extrême, dévastateur pour l'espèce humaine mais libérateur pour la survie de l'humanité. Son prénom n'est sans doute pas étranger à cette décision.

De l'antagonisme du début du film : les robots de maintenance, les précurseurs de R2D2 et C3PO,assistent les occupants du vaisseau dans leurs tâches quotidiennes et pourtant ils sont le résultat de la science à la fin tragique mais inéluctable. Trumbull réussit à décrire du point de vue d'un seul personnage, ce lent glissement vers une issue extrême mais totalement logique. Les drônes-robots apportent tout au long du récit la touche humoristique nécessaire à ce récit en huis clos spatial : la partie de poker en est un bon exemple. Ces robots sont aussi un figuration imagée de l' opposition entre l'humain et la science. Les effets spéciaux bien qu'un peu datés sont parfaitement au service de l'action.

Silent Running est un film de science-fiction écologique, prémonitoire des désastres que l'homme et la production humaine font subir à notre planète : une réflexion intelligente et sobre des problèmes de la société actuelle. Dans Silent Running, les choix de l'humanité sont dans les mains d'un seul homme : heureusement il s'agit d'un botaniste et il prendra en main en solitaire ce jardin d'Eden…



S-F des années 70 :

Soleil Vert



Zardoz

Zoom avant

Un spécialiste des effets spéciaux

Le film Silent Running est la première réalisation du spécialiste des effets spéciaux Douglas Trumbull, agé d'à peine 30 ans en 1971. D'abord dessinateur technique pour la NASA, l'armée de l'air américaine, il réalise à 23 ans, en 1965, un court métrage en 70 mm initulé "To the Moon and Beyond" destiné à la Foire Universelle de New-York. Vite remarqué par Stanley Kubrick, il est engagé sur 2001 : l'odyssée de l'espace, film dans lequel il réalise tous les arrière-plans spatiaux et aide à l'exécution des maquettes. Il œuvre ensuite sur le Mystère Andromède (1971) de Robert Wise.

Il s'entoure pour son premier film d'auteurs confirmés comme Michael Cimino et Deric Washburne qui écriront quelques années plus tard les scénarios des films Voyage au bout de l'enfer (1978) de Cimino et Police Frontier (1981) de Tony Richardson. Quant au troisième scénariste Steven Bochco, il connaît une brillante carrière à la télévision avec notamment la série New York Police Blues.

Malgré un budget réduit, Trumbull réussit à offrir au film des effets spéciaux particulièrement saisissants pour l'époque en faisant appel à de jeunes étudiants qui eux aussi connûrent des carrières brillantes comme Richard Yuricich qui travailla sur Blade Runner, Star Trek le film ou le récent Resident Evil et John Dykstra, le principal auteur des effets spéciaux de Star Wars.

Pour les intérieurs du vaisseau spatial, le réalisateur utilisa un vieil avion de transport de troupe qui a donné son nom au vaisseau du film USS Valley Forge (CV-45). L'engin avait servi durant la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée ainsi que la guerre du Viêt-nam ! Pour filmer le vaisseau de l'extérieur, un modèle réduit fut construit (d'une longueur d'environ 8,5 mètres) en utilisant du plastique, mais aussi du bois et de l'acier. Tous deux furent détruits une fois le tournage terminé.

Douglas Trumbull évolua sans cesse dans sa technique et créa, au sein de la Paramount, une société chargée d'effectuer des recherches sur les techniques du cinéma. Ainsi, en 1975, il mis au point le procédé Showscan qui permet de projeter à grande vitesse sur une pellicule de 70 mm à 60 images par seconde soit 2,5 fois la vitesse de défilement habituelle combiné à un système de siège actionnés électroniquement. Ce procédé a été utilisé en 1989 pour le film L'appel de l'espace de Richard Fleischer. Depuis Douglas Trumbull œuvre plus dans les parcs d'attraction, où ses procédés révolutionnaires font merveille, que sur les plateaux de cinéma.

Anecdotes

Pour jouer les trois drones de Silent running, le réalisateur Douglas Trumbull eut recours à des acteurs ayant subi plusieurs amputations.

Douglas Trumbull avait été engagé pour créer des effets spéciaux de la planète Jupiter pour 2001, l'odyssée de l'espace et ils furent réutilisés pour créer Saturne dans Silent Running.

En 1975, pendant la préparation de la Guerre des étoiles, George Lucas essaya de confier la réalisation des effets spéciaux optiques du film à Douglas Trumbull. Celui-ci déclina l'offre de Lucas mais lui suggéra d'embaucher son assistant, un dénommé John Dykstra. Dykstra réunit alors l'équipe d'étudiants, d'artistes et d'ingénieurs qui allait s'acquitter de la tâche et Lucas décida de créer une structure indépendante dans Lucasfilm qu'il baptisa Industrial Light & Magic.

La série originale "Battlestar Galactica" a utilisé plusieurs engins spatiaux du type " agricoles " dans plusieurs épisodes, ils étaient la source de toute la nourriture distribuée dans la flotte spatiale. Au début de la série, il y en avait trois mais deux furent détruits par les Cylons. Dans la série Battlestar Galactica actuelle, un vaisseau est attitré à cette fonction, il est de la même conception sur le plan du design que ses prédécésseurs

En DVD et Video

Silent Running en DVD :
Date de parution : 3 janvier 2002
Éditeur : Universal Pictures
Présentation : Snap Case. Format image : 1.33:1 (Pan and scan)
Zone et formats son : Zone 2 (Europe, Moyen-Orient & Japon) - Couches : Deux couches.
Langues et formats sonores : Français (Dolby Digital 2.0 Mono), Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono). Sous-titres : Anglais, Espagnol, Français, Italien, Portugais
Menu disponible en Français, Anglais, Espagnol, Italien, Portugais

Photos - Sites officiels

Sites :
 Silent Running
Une page en anglais consxacrée au film avec des photos et de nombreux liens (en anlais également).

 Robot Hut Museum
Un site et une expo entièrement consacrée aux robots! Découvrez les créations de l'auteur dont les trois drones du film Silent Running. Incroyable!


Votre critique, des informations complémentaires sur ce film, cliquez le lien E-Mail !
Vos commentaires seront publiés avec votre adresse si vous le désirez...

Merci d'avance !